2017, I have a dream !


Blog news, Veggie Life / lundi, janvier 2nd, 2017

Chère année 2017,

Tu viens tout juste et à peine de commencer mais j’ai déjà quelques demandes à te formuler. Oh pas pour moi non, mais pour ces vies sur terre que l’Homme préfère ne pas considérer.

2017, si j’osais, je te demanderais d’ouvrir les yeux à tous plein d’autres gens. Pour qu’eux aussi savourent le bénéfice que c’est de ne plus se délecter d’une vie qui a été ôtée.

2017, si tu me le permettais, je rêverais que tout plein d’alternatives aux produits animaux qui remplissent nos supermarchés voient le jour, pour que tous ceux qui doutent aient le choix d’essayer le “sans cruauté”.

2017, tu ne crois pas si bien dire, tu es le prolongement de 2016 et tant qu’il y aura des humains il y aura aussi des gens pour se battre, par le dialogue, par le choc, par l’événement…des gens courageux qui se soulèveront pour la vie de ceux qui ne peuvent pas parler.Résolutions 2017 - Veggie Maman

2017, laisse moi caresser l’espoir de ne plus entendre des phrases qui me hérissent les poils comme : “certains agriculteurs aiment leurs bêtes et s’en occupent bien”, “j’aime trop la viande”, “les vegans ne mangent que des graines”, “une poule c’est con”, “le soja c’est plein d’hormones”…

2017, pour être honnête avec toi, je ne te dirais pas que je suis vegan moi même, je ne suis pas parfaite, il m’arrive de manger des produits laitiers, mais ce que j’aimerais c’est qu’au moins les gens essayent de tendre vers un moins de toute cette consommation née de la souffrance et la torture.

2017, s’il te palit aide la cause animale mais aide aussi l’humain qui se perd dans une consommation futile toujours plus importante qui créé la perte de sa planète, sa terre et de tous ses habitants.

 

Chaque être humain peut faire sa part pour améliorer les choses, pour que la terre, notre mère, que l’on va laisser à nos enfants et leurs enfants soit digne de les accueillir sans guerre et sans souffrance. Chaque geste au quotidien, ne pensez pas qu’ils soient trop petit ou inutile, car un emballage en moins, un repas sans animal, un produit en moins acheté, des déchets triés, jetés à la poubelle et non par terre, tout cela contribue à la responsabilité humaine. Nous sommes responsables de notre maison, de notre terre. Prenons en soin.

 

Sur ce, je vous quitte avec cette page remplie d’intelligence

 

Merci d’avance 2017,
Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *