5 astuces pour devenir vegan


Blog news, Veggie Life / mercredi, avril 11th, 2018

5 astuces pour devenir vegan par Veggie Maman

Si vous tombez sur cette page, c’est que devenir vegan pour titille mais vous ne savez pas par où commencer. Vous avez surement peur, peur de changer de vie, de vous confronter aux autres, de ne pas tenir dans la durée ? Je vous ai écrit ces quelques lignes pour vous aider dans votre cheminement…

1- Pourquoi devenir vegan / végétalien ou végétarien ?

Il y a tant de bonnes raisons. Pour les animaux en premier, pour la planète, pour votre santé et celle de ceux que vous aimez. C’est un peu comme pour arrêter de fumer, c’est évident. Mais les connaître ne permet pas toujours le déclic. Je vous conseille de regarder des images. Oui c’est effrayant. Parce que cela signifie de tout remettre à plat, de confronter tout ce que l’on croyait savoir,d’avoir mal au cœur aussi. Mais les informations, les images chocs forgent les déclics. Pour ma part, c’était en Juillet 2014, sous les bons conseils d’une amie, j’ai cliqué sur “le discours le plus important de votre vie” de Gary Yourovski. 1h10 plus tard, en larmes, j’arrêtais tout ce massacre.

 

2- Comment devenir vegan / végétalien ou végétarien ?

En 2018, et les années qui suivront j’imagine, l’offre “sans cruauté” en supermarché et magasin bio  va aller en s’amplifiant. La difficulté d’être vegan aujourd’hui n’est pas la même qu’il y a 10 ans et plus encore. Ne vous cherchez pas d’excuses, ça vous parait difficile ?  aidez vous de l’offre de “substituts” dans un premier temps. Ca peut aider à transitionner en douceur, sans trop changer ses habitudes mais en supprimant toute forme de cruauté dans l’assiette.

 

3- Que faut il savoir pour devenir vegan / végétalien ou végétarien ?

Une fois que l’on a conscience de l’horreur qui se joue derrière un steack haché, et qu’on ne veut plus y toucher, il faut chercher les bonnes informations. Pourquoi ? parce qu’on ne mettra plus n’importe quoi dans notre assiette. En devenant vegan/ vegetalien ou vegetarien, nous cherchons à apporter à notre corps tous les nutriments/vitamines/minéraux nécessaires à son bon fonctionnement. Il y a beaucoup de désinformation sur ce sujet, beaucoup de gourous sur la toile. Soyez vigilants. Mais surtout, piochez des arguments, armez-vous contre les futures questions des non initiés : “Tu risques d’être carencé en protéine non?  LOL Ceci dit, si certaines remarques sont risibles, il y a des carences qui peuvent être dangereuse. La B12 est selon mes recherches vitale au bon fonctionnement de notre organisme. Et il ne me viendrait pas à l’idée de jouer avec cela. Là encore plusieurs “pensées” sur les différentes molécules s’opposent, à chacun de faire ses choix avec ce que l’on sait chaque jour un peu plus.

Epinglez sur votre frigo, un récap “végétal” d’où se trouvent le calcium, les protéines, le fer etc... A portée de vue, petit à petit, les automatismes arriveront et vous n’en aurez plus besoin. Mais chaque chose en son temps. Et pour l’instant c’est le commencement.

 

4- Où trouver les informations ?

En premier lieu, il y a plein de groupes facebook qui proposent des partages de recettes vegan/végétaliennes ou végétariennes, de produits découverts, de cosmétiques, de lieux, des rencontres etc etc. Ce sont aussi des pages facebook de société/ associations. Il y a les “influenceurs” comme on dit, des chaînes youtube et des blogs. Tout un tas de blogs. De même aujourd’hui on trouve une offre conséquente de livres sur le sujet, que ce soient des livres de cuisine, des guides ou des livre sur la santé, des magazines aussi. Puis les reportages. Netflix en regorge, mais on peut en trouver aussi en replay sur youtube provenant d’Arte ou service publique parfois.

 

5- Comment garder une vie sociale ?

J’aime bien comparer ce changement de vie à l’arrêt du tabac. On se pose les mêmes questions parfois. Celle de la vie en société revient souvent avec le veganisme/végétalisme / végétarisme, bien que pour ce dernier les choses soient plus simples. Effectivement en tant que végétarien, il est tout à fait possible de manger dans la plupart des restaurants sans même demander d’ajustement. Pour le végétalisme, c’est un peu plus compliqué de contrôler les cuissons, matières grasses, lait etc…Mais les offres de restauration vegan fleurissent un peu partout aujourd’hui. Et sinon, sur les réseaux sociaux il est tout à fait possible de tisser des liens avec d’autres vegan facilement repérables associés aux bons hashtags, de créer des rencontres et d’ainsi reformer des liens sociaux.

smoothie bol - veggie maman

 

Il n’est pas toujours facile quand on ouvre les yeux de garder sa tolérance intacte envers les “autres”. Mais je crois que c’est nécessaire. On connait tous “des gens bien” qui ne sont pas vegan/végétaliens ou végétariens. Cela demande cependant parfois de fermer les yeux et d’oublier tout ce que l’on sait pour ne pas avoir trop mal au coeur. Entourez-vous de gens qui vous comprennent pour échanger car on s’en rend vite compte, la nourriture ( et pas que…) est un sujet ultra tabou. On ne s’attaque pas aux bouts de gras français comme ça.

Une chose est sure, quand on veut, on peut, et si on trouve l’honnêteté de regarder en face ce qu’il se passe, alors ni les préférences de goût, ni les habitudes alimentaires seront un obstacle. Foi de moi 🙂

 

Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *