Mon bébé écolo


Blog news, Veggie Maman, VegGreen / mercredi, septembre 13th, 2017

Avant même sa venue au monde, mon bébé m’a insufflé l’envie de me lancer dans une démarche plus écolo, de me remettre en question sur la façon que j’avais eu de faire pour mes aînés. En même temps que les couches lavables dont je vous ai parlé dans un précédent article, j’ai décidé de me lancer dans les lingettes lavables. En vérité bien aidée par mon amie et ma maman qui m’ont toutes les 2 fait cadeau chacune d’un pack fait main et made in France 🙂

En fait, je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait avant. C’est si simple, économique, “propre” pour la planète et sain pour les fesses de bébé.

Il suffit d’une quinzaine de carrés absorbants en tissu éponge type serviette de bain et le tour est joué. Vous pouvez même les faire vous même si vous savez coudre. Une fois souillés ils partent à la machine avec les couches lavables, le linge de maison pour un tour à 60° ou bien les vêtements pour une mise en beauté à 40° . Ils passent au sèche linge si on en a un et c’est reparti pour un tour.

Avant d’accoucher, je m’étais équipée pour préparer mon liniment maison et prendre ainsi soin du siège de bébé et finalement au retour de la maternité, j’ai continué de le nettoyer à l’eau et c’est très bien ainsi pour l’instant vu que bébé est allaité. Du coup pas de produits chimiques sur les fesses de mon bébé à bientôt un mois de vie et quasi pas de déchets pour la planète.

Concernant les déplacements, j’ai découvert récemment grâce à une amie, des lingettes imbibées d’eau de la marque Water Wipes, trouvables en pharmacie. Au début je trouvais cela fou de dépenser des sous là dedans puis finalement ça facilite la vie plutôt que de se balader avec sa bouteille d’eau et ses lingettes lavables. Ainsi même en déplacement, j’arrive à conserver le côté pratique et “sans chimie” pour mon bébé.

Je ferai certainement un retour d’expérience de mon utilisation des couches lavables dans quelques temps. Je pense que cela peut intéresser des mamans en devenir.

Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *